Le champion Leicester vient faire la fête en Thaïlande malgré le scandale de l’été dernier


Mai 09, 2016

Le champion Leicester vient faire la fête en Thaïlande malgré le scandale de l’été dernier

Après avoir célébré le titre de la plus belle des façons samedi devant ses supporters en battant Everton (3-1), Leicester viendra fêter sa saison historique la semaine prochaine en Thaïlande, terre de son propriétaire. Avec cette fois l’intention d’éviter tout scandale…

La Thaïlande attend ses héros avec impatience. Grands fans de Premier League, les habitants du Royaume ont arrêté cette saison de soutenir les grosses équipes anglaises pour supporter Leicester, propriété de l’homme d’affaires thaïlandais Vichai Srivaddhanaprabha. Fondateur et PDG du groupe international de duty free King Power, le 9 e homme le plus riche de Thaïlande selon Forbes avait racheté le club en 2010 alors que le club était en Championship (Ligue 2 anglaise). Vichai Srivaddhanaprabha a annoncé au lendemain du titre, puis confirmé ce week-end, que les joueurs de Leicester viendront célébrer le 1 er titre de champion dans l’histoire du club en Thaïlande et profiter de deux jours de vacances les 18 et 19 mai. Si aucun match amical ou entraînement en public n’est prévu, l’ensemble des héros vainqueurs de la Premier League, au nez et à la barbe de tous les favoris avec un budget pourtant de 4 à 5 fois inférieur, seront du voyage. Les Vardy, Mahrez, Schmeichel et autre N’Golo Kanté se rendront au Grand Palais de Bangkok le 18 avant de rencontrer les fans locaux, sans doute au King Power Complex, situé à côté de Victory Monument, le siège de la compagnie ayant retransmis les derniers matchs de l’équipe sur écran géant.


Pas de scandale cette fois

Le président thaïlandais a tenu à préciser que ses joueurs devront faire attention à leur comportement dans le cadre de ce voyage de fin de saison. « Les joueurs ont besoin d’intimité, mais j’ai parlé avec eux et ils savent qu’ils devront traiter tout le monde de la meilleure des façons », a-t-il indiqué vendredi à la presse. Lors de la dernière intersaison, trois jeunes joueurs du centre de formation de Leicester avaient fait scandale en faisant circuler sur Internet une vidéo de leurs ébats sexuels avec plusieurs Thaïlandaises qu’ils insultaient avec des injures racistes. Ce fiasco médiatique avait causé l’éviction du club des trois joueurs, dont James Pearson, le fils de l'entraîneur de l'époque. Entraîneur de Leicester de 2008 à 2010 puis de nouveau à partir de 2011 pendant quatre saisons, Nigel Pearson était devenu une figure emblématique de Leicester après avoir fait monter les Foxes de la 3 e division à la Premier League en six ans. L’énorme buzz négatif qui avait entouré la diffusion de la vidéo avait obligé Vichai Srivaddhanaprabha a licencié également Nigel Pearson et d’aller chercher juste avant le début de la nouvelle saison, Claudio Ranieri, un entraîneur au CV bien rempli (Juventus, AS Roma, Naples, Fiorentina, Valence, Atlético, Chelsea, Monaco). Un mal pour un bien donc, et sans doute aussi une histoire de karma…


Par Yann Fernandez pour ​Thailande Actuaité


3247 consultation(s)

Сommentaires

Evaluation: 0

Nombre d'évaluations:

Incorrect please try again
  • Précédent 1 2 Suivant