La Thaïlande réfléchit à accueillir un Las Vegas asiatique


Juin 26, 2015

La Thaïlande réfléchit à accueillir un Las Vegas asiatique

Des hommes politiques chargés de faire des propositions pour la nouvelle Constitution de la Thaïlande ont demandé la légalisation des casinos de jeux dans le pays. Ils estiment que la ville de Pattaya serait le meilleur choix pour accueillir la clientèle de ces établissements

C’est le sujet polémique du moment en Thaïlande sur lequel tout le monde ou presque donne son avis. Hommes politiques, personnalités publiques, simples utilisateurs des réseaux sociaux, tous ont réagi la semaine passée à la proposition faite lundi 15 juin par 12 membres du Conseil pour la Réforme Nationale (NRC) de légaliser les casinos de jeux en Thaïlande.

Si le président de la NRC, institution chargée de faire des propositions quant à l’écriture de la nouvelle constitution, a rapidement calmé le jeu en déclarant à la presse le lendemain qu’il s’agissait là d’une annonce faite à titre personnelle par certains membres et non pas au nom du groupe NRC, l’idée a déjà fait un petit bout de chemin. Le Premier ministre Prayuth Chanocha, dont la réaction sur le sujet était très attendue, a par exemple déclaré que cette proposition concernant la légalisation des casinos en Thaïlande devait être écoutée, et qu’elle pourrait être soumise à l’approbation du gouvernement selon les processus parlementaires habituels après qu’un débat public ait eu lieu.


Des jeux d’argents interdits mais très pratiqués

Sujet tabou en Thaïlande car considéré comme un péché par le bouddhisme qui est religion d’Etat, les jeux d’argent sont pourtant monnaie courante au sein de la population. Les Thaïlandais les plus aisés se donnent par exemple rendez-vous les week-ends dans certaines villes frontalières situées à l’étranger, comme Poipet au Cambodge, dans des casinos légaux qui s’occupent même d’organiser le voyage en voiture ou mini-van de leurs clients VIP.

Les Thaïs les plus modestes prennent eux le risque de jouer à Bangkok ou dans d’autres grandes villes du pays, au sein d’établissements clandestins parfois contrôlés par des hautes personnalités du monde politique ou de la police. Ancien député membre du Puea Thai dirigé par la famille Shinawatra et figure de proue de la légalisation des casinos, Anan Vatcharatai estime que la Thaïlande pourrait tirer de sa proposition de nombreux bénéfices économiques, et notamment dans le secteur touristique qui devra développer des infrastructures pour accueillir les visiteurs étrangers attirés par les jeux d’argent. S’il a reçu le soutien public du Général Somyot Poompanmoung qui n’est autre que le chef de la police, Anan Vatcharatai devra en revanche faire face à l’opposition des conservateurs du Parti Démocrate et il devra également convaincre les Thaïlandais qui ont déclaré, dans un sondage de l’Institut Bangkok Poll publié vendredi, être opposés à plus de 58% à la légalisation des casinos.


Ecrit par Yann Fernandez pour ​Thailande Actualite Tourisme


4507 consultation(s)

Arnaud - by , 2016-02-13 11:26:22

Réponse au message de l abruti. Écoute pauvre con .moi je suis de Marseille et je te répond qui concerne est qui a tiré sur 300 français en novembre .Tiens est qui toi une race supérieur. Bientôt ta famille va porter la burka les russes ont des cou

non merci encore plus de cons de russes de chinois et de merdes entout genres pourquoi pas à Hua Hin c'est mieux non..... - by , 2015-06-28 05:28:11

Сommentaires

Evaluation: 0

Nombre d'évaluations:

Incorrect please try again
  • Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant