Cuisine de Thailande, le Pad Thaï, des origines à l’assiette


Sept 23, 2015

Cuisine de Thailande, le Pad Thaï, des origines à l’assiette

Véritable emblème national, le Pad Thaï est le plat thaïlandais le plus connu à travers le monde. Retour sur l’histoire d’un plat, qui n’a finalement pas grand chose de thaïlandais!

Le Pad Thaï (ผัดไทย), littéralement “nouilles sautées façons thaïlandaise”, est un plat composé de nouilles de riz, d’oeufs, de tofu jaune, de crevettes sêchées, de sauce de poisson, de pousses de soja et de chili. Tous des ingrédients utilisés pour la plupart, sauf le chili, dans la cuisine chinoise. Et pour cause, certains remonteraient l’origine de ce plat au royaume d’Ayutthaya (1351-1767). A l’époque, la capitale est un véritable centre économique, point de rencontre des commerçants internationaux, les cultures se mélangent, des communautés s’installent et propagent leurs habitudes.

Pad Thaï pourrait être une adaptation du “Pho Xao” vietnamien ou des “Kiaw tiao”, nouilles sautées chinoise. Mais en ce temps là, on ne parle pas encore de Pad Thaï. Il faudra attendre les années 1940 et la conséquence de différents facteurs, économiques, mais aussi nationalistes, qui prévalent à l’époque dans la politique du gouvernement pour voir apparaître ce plat indissociable de la cuisine thaïlandaise.


Développer un sentiment de “Thaïness”

En 1938, le maréchal Phibun Songkhram, alors premier ministre et dictateur militaire de la Thaïlande, lance une vaste campagne de modernisation du pays tout en mettant en place un régime inspiré du fascisme européen basé sur une propagande ultranationaliste. Le gouvernement impose comme langue nationale la langue parlée à Bangkok, change le nom de Siam en Thaïlande (pays des libres), incite la population à adopter le vêtement occidental, change le premier jour de l’année pour le caler au calendrier européen (1er janvier au lieu du 1er avril)...

Avec la seconde guerre mondiale, la Thaïlande se retrouve en pleine crise économique. Etant l’un des plus gros exportateurs de riz, le gouvernement décide de combler le déficit en exportant davantage et en incitant la population à consommer plus de nouilles de riz. Les nouilles étant déjà très populaire et toujours dans une volonté de développer un sentiment nationaliste, ce que le maréchal appelle la “thaïness”, il décide de créer un plat national, le “Pad Thaï”, il distribue la recette un peu partout dans le pays et pousse les vendeurs de rues à le proposer à la population. Très vite le plat s’impose comme un des basiques de ce qu’on peut appeler la nourriture “fast food” en Thaïlande.

Aujourd’hui, il est presque impossible de répertorier le nombre de restaurants qui en servent, tout comme de faire le compte des nombreuses variantes. Chaque chef a sa recette secrète et si le plat est très simple, ce n’est pas pour autant facile de trouver un “bon” Pad Thaï.


Quelle est votre meilleure adresse en Thailande ? A Bangkok, Phuket, Koh Samui ou Hua Hin. Thailande Actualité attend vos bons tuyaux !


Ecrit par Catherine Vannesse pour ​Thailande Actualite Insolite


5682 consultation(s)

- by , 2015-09-24 14:16:22

Vous dites : "Pad Thaï pourrait être une adaptation du “Pho Xao” vietnamien ou des “Kiaw tiao”, nouilles sautées chinoise" mais cela n'a rien à voir, il y a effectivement une soupe thaï qui s'appelle "koeille tiow" je ne connais pas la versio

Сommentaires

Evaluation: 4.5

Nombre d'évaluations: 1

Incorrect please try again
  • Précédent 1 2 Suivant