BANGKOK : A 314 mètres, sur la terrasse transparente de Mahanakorn


Déc 21, 2018

BANGKOK : A 314 mètres, sur la terrasse transparente de Mahanakorn

Le luxueux complexe King Power Mahanakhon, a ouvert cette semaine une terrasse transparente. Il est désormais possible de prendre un verre avec, au sens littéral du terme, Bangkok à vos pieds… 314 mètres plus bas. Gavroche ne pouvait manquer cette expérience.

La visite débute par une montée en ascenseur qui évoque davantage un programme d’entraînement de la NASA qu’une escapade sur les toits de Bangkok.
 
Sur les cadrans haute définition de l’élévateur, nous voyons défiler les chiffres qui indiquent notre vitesse ascensionnelle : 28,8 km/h, atteints en une minute à peine.
Les jambes encore flageolantes, nous débouchons dans ce qui ressemble à une salle d’attente vers le royaume des cieux : une vision à 360° sur Bangkok, protégée par une solide couche de plexiglas.
 
Des hauts parleurs diffusent de la musique d’ambiance dans cet espace éthéré et sur-climatisé. Seul le déclic des appareils photos se fait entendre. Le souffle coupé, les quelques visiteurs de l’après-midi, manifestement impressionnés, s’approchent des vitres pour prendre quelques selfies, dans un silence quasi-religieux.
 
Le pic de la visite est cependant dehors.
Un escalier en colimaçon nous mène à la terrasse, aménagée à l’air libre. Impensable en Europe ! Possible en Thaïlande !
 
En ce milieu d’après-midi, la chaleur est écrasante, les rayons ultra-violets impitoyables.
On ne saurait trop recommander à nos lecteurs désireux de tenter l’aventure de se couvrir le corps et de se munir d’une bonne paire de lunettes de soleil, sous peine de ne pouvoir réussir l’épreuve finale.
 
Parvenus au bord de la terrasse, nous sommes pris en charge par une poignée d’étudiants.
Une paire de patins nous est distribuée, puis nous sommes invités à tester notre résistance au vertige en marchant sur le sol transparent. 300 mètres plus bas, les Soi et voitures de Bangkok ressemblent à des jeux d’enfant.
 
Une petite déception cependant : il est impossible de s’aventurer sur la terrasse avec son téléphone ou son appareil photo. Une étudiante, responsable de l’accueil, m’explique : « C’est pour votre sécurité, vous comprenez. Il ne faudrait pas que vous lâchiez votre portable sur le plexiglas, ça pourrait l’abimer ».
Des commentaires qui ont de quoi surprendre…
Nous sommes cependant sortis indemnes de l’épreuve, et avec une sacrée soif en prime.
Un serveur du café qui jouxte la terrasse me conseille de venir au coucher du soleil pour profiter pleinement de la vue : « Il fait moins chaud, et puis c’est bien plus sympa d’en profiter avec ses amis. Ce sont des instants magiques. »
 
Alors, nous reviendrons, c’est certain.


3082 consultation(s)

Commentaires

NOTE MOYENNE:

Soyer le premier à laisser un commentaire